Tag Archives: famille

Un baptême pas comme les autres…

Bonjour tout le monde!

 

Le week-end dernier, c’était le baptême de mon petit Clément, et j’avais tant envie de partager cette aventure avec vous…et quelle aventure!!

 

Je viens d’une famille catholique, donc le passage par l’église est quasi obligatoire quand on a un bébé. Les préparatifs de l’évènement se font tous seuls, et très souvent, les proches nous aident beaucoup.

 

Dans le cas de Camille, ma belle famille avait tout pris en charge, mais cette fois-ci, c’était à la mienne d’en faire de même. Ma mère et ma soeur Marie étaient ravies d’y participer, et ne m’ont laissé que la réception à organiser (salle polyvalente, menu fixe servi par un traiteur de notre choix, décoration et dragées à commander ultèrieurement).

 

Tout était fin prêt ce dimanche-là, et toute la famille (des deux côtés) était présente à l’église de Saint Maur-des-Fossés, où j’ai été baptisé il y a 34 longues années…  Les fleurs organisées par mon frère étaient si belles et embaumées la nef, et mon petit Clément somnolait de bonheur.

 

Une fois la célébration terminée, il nous fallait reprendre la voiture pour nous rendre à la salle des spectacles (que nous avions louée) non loin de là. Mais soudain, en sortant de l’église, une nuée de photographes se ruèrent sur nous (ou plutôt sur un groupe de personnes sur notre gauche, qui tentait de rentrer alors que nous sortions par l’unique porte de l’édifice).

 

Benjamin et moi nous sommes regardés, interloqués…par la vision surréelle devant nous: Thierry Lhermitte et sa famille (sans doute) dont un bébé étaient submergés par les paparazzis et journalistes beuglant dans nos oreilles. Du coup, les deux bébés en pleurs, nous qui reculions et eux qui rentraient…le père Baptiste qui hurlait aux médias de partir avant qu’il n’appelle la police.

 

Une vraie scène comique, tout droit sortie de “Surprise sur prise”, une vieille émission des années 90 où des célébrités tendaient des pièges à d’autres célébrités, dans des situations cocasses (ma génération, mais peut-être pas la vôtre).

 

Dix minutes plus tard, les familles Lhermitte et Dubois se retrouvent enfermées dans la “maison du seigneur”, comme des demandeurs de droit d’asile, lol! Le père décide donc de commencer la célébration de la famille de Thierry, et nous conseille de nous assoir pour y assister, et décourager les médias d’attendre à la sortie.

 

Un peu gênés, nous nous sommes approchés du beau Thierry qui, à bras ouverts, nous confirme qu’il est plus sage que nous restions. Ainsi, une heure plus tard, les deux familles échangent leurs adresses mails pour pouvoir envoyer les photos que nous avions pris de ce deuxième baptême…

 

Une fois sortie (sans flash des photographes, ouf!), ma famille et la sienne se disent au revoir, comme si on se connaissait depuis des années…et croyez-moi, j’en ai encore l’esprit tout étourdi au souvenir de cette rencontre peu commune.

 

Quand mon bout de chou de Clément sera grand, je lui montrerai les clichés de Thierry le tenant dans ses bras: incroyable! Mes amis, je vous souhaite de vivre une chose identique!

 

Juliette (chez les bronzés)

Un cadeau de mariage d’enfer!

Bonjour les filles!

cadeau mariage (1)Dites-moi, avez-vous déjà fait un cauchemar à cause d’un cadeau de mariage? Non? Jamais? Et bien moi, si! Un tel cauchemar que j’ai angoissé pendant des jours… Alors voilà, il y a un mois, l’invitation de mariage de ma petite soeurette est arrivée. Je suis si heureuse qu’elle et Olivier aient enfin fixé une date!

 

Après 5 ans de vie commune, il était temps qu’ils sautent le pas! Marie et Olivier sont beaux comme tout, et ils habitent à deux pas de chez nous. Leur appartement est très spacieux, et je doute qu’ils déménagent s’il y a des bébés qui suivent dans le futur…mais le gros problème dans tout cela est que leur acheter pour le grand jour??!!

 

Ils ont tout! Meubles, objets, vaisselle, draps, bibelots de toute sorte… C’est à s’arracher les cheveux! Bien sûr, j’ai demandé à mes parents, à ses amis et aux autres personnes invitées ce qu’ils avaient l’intention de faire… aucune idée! Rien, pas un indice, pas une miette d’idée…

 

Alors ma première réaction était d’utiliser l’internet  et de voir si certains forums pouvaient m’offrir une solution…et là, après quelques minutes de recherche, je me suis sentie comme Albert Einstein quand il a découvert la formule sur la relativité…EUREKA! La solution était aussi simple que de tartiner du beurre sur une tranche de pain (désolée, petit proverbe breton de ma grand-mère qui me revient souvent).

 

Mmmh, je vous fais patienter…trépigner d’impatiente en fait! Tout simplement, je suis tombée nez-à-nez sur des sites qui vendent des coupons cadeaux de toutes sortes, des abonnements pour jeux cybers et autres idées vraiment sympas.

 

Du coup, j’ai passé toute une matinée à envoyer des mails à droite à gauche avec le lien que je venais de trouver.. Je suis devenue populaire, même avec les gens que je ne connaissais ni d’Adam ni d’Eve. Pour ma part, j’ai choisi un chèque cadeau dans la lingerie féminine (oh, la, la…attention les yeux, Olivier!), et mes parents se sont emparés des coupons d’activités originales (ski sur l’herbe, parapente, plongée sous-marine…etc).

 

Bref, un gros soulagement pour tout le monde, en espérant qu’ils apprécieront le geste (et le fait que j’ai remué ciel et terre avant de trouver ça! Enfin, disons que j’ai remué…mes petits doigts). Vive le web!! Une bonne chose de faite.

 

Le grand jour se prépare, et ma soeurette vient de nous annoncer qu’elle a sélectionné une liste de mariage aux Nouvelles Galeries…imaginez ma réaction: m’évanouir, ou en rire?! J’ai opté pour le deuxième choix, et me suis ruée sur l’ordinateur (une fois de plus) pour informer toute la smala de l’heureuse nouvelle (dite de façon ironique, c’est évident).

 

Il y a maintenant deux jours, Marie m’a appelé en larmes, disant que personne (ou presque) n’avait sélectionné de cadeaux sur sa liste…et elle angoissait à l’idée que personne ne viendrait! Comme toutes grandes soeurs dignes de ce nom, je l’ai rassuré tant bien que mal…en lui avouant la vérité: “La plupart d’entre nous allons t’offrir des bons cadeaux…”. Ah! Le visage radieux de ma soeurette! Elle confesse que c’est encore mieux que sa liste (faite par Olivier, donc pas d’objets qu’elle ne voulait pas) et qu’elle garderait le secret.

 

Donc mesdames, n’hésitez pas à me piquer cette idée d’enfer! Elle peut faire le bonheur de la mariée!

Juliette, ou l’Agatha Christie du web!

La tribu de Juliette…en vacances!

Bonjour les amies (et amis?)!

 

Alors, tout comme moi, vous avez du constater une nette amélioration du moral de la famille et du quartier en général:

  1. Soleil et hautes températures,
  2. Devantures de magasin avec maillots et shorts,
  3. Le facteur qui se déride une fois par an,
  4. La facture d’élèctricité nettement plus basse,
  5. Les beaux fruits rouges à moitié prix,
  6. Voisins qui sifflotent le matin (mmmh, cela cache quelque chose),
  7. Les petits qui décomptent les jours, pour en arriver à la même conclusion que moi:

 

Les vacances d’été sont là!!

 Vive-les-vacances (1)

Ah! Finis les doudounes et chaussettes qui nous chatouillent les pieds… Plus de tombées du jour à 17 heures, plus de soirées à se pelotonner au coin du feu (pour ceux qui ont la chance d’avoir une vraie cheminée, sinon, une couverture élèctrique fera l’affaire)… Quel bonheur!

 

Les oiseaux, les fleurs, la bonne odeur de l’herbe fraîchement tondue, et les voitures remplacées par des vélos (oui, oui, même à Paris on peut voir ce miracle se produire sous nos yeux, mesdames de la campagne), l’été est bel et bien arrivé!

 

Qui dit vacances dit préparatifs: destination estivale, budget (et emprunt banquier très souvent), activités pour satisfaire enfants comme parents… aïe, aïe, aïe! Sur qui cela va tomber? Bravo! Vous avez trouvé: maman Juliette, la reine de la croisette!

 

Petite astuce de dernière minute: l’internet. Quelle merveilleuse invention! Comment faisaient nos parents et grand-parents? Mystère et boule de gomme… Alors c’est parti, en moins d’heure, j’ai trouvé une super occas’ :

“Maison à louer en Provence pour une famille de 4 personnes, pour une semaine de détente, à 5 minutes à pied de la plage, et à 10 minutes du centre ville avec superette et autres commerces…”

 

Bref, le paradis pour des enfants en bas âge, et leurs parents avec! Le hic, le prix assez démesuré, certainement dû à la haute saison et à l’agence qui prend une part du gâteau… Mais pas de panique! Ma super copine Véro, la reine de l’info, m’a montré des sites de location de particulier à particulier,  réduisant ainsi le prix de presque 30%!

 

Résultat: Juliette et son “Roméo”, plus leurs deux asticots, préparent leurs bagages en ce moment-même pour leur grande vadrouille de demain: 6 heures de route, tout au plus, comptant les pauses pipi et autres urgences (mamans, vous me comprenez).

 

Maintenant, l’essentiel: “revisiter” les valises de chacun pour s’assurer que tout y est (mais quel boulot de titan!) et se débarrasser des babioles inutiles (surtout provenant de la valise de mon Benjamin…le pire!).

 

Mesdames les vacancières, n’hésitez pas à me donner des tuyaux sur cela, et je vous les échange volontiers contre mes cyber-tuyaux!

Bonnes vacances à toutes et à tous! Je ne vous abandonne pas, car j’emporte mon ordinateur avec moi…alors à demain, très certainement!

Juliette, “agence de voyage and Co” dans ses heures libres…

La joie des repas de famille!

Je m’adresse à toutes les femmes responsables de la cuisine, bonjour à vous toutes!

 

J’ai pensé à vous le week-end dernier, car j’aurais bien eu besoin de vos conseils, croyez-moi… Benjamin a eu l’idée de génie d’inviter toute sa famille qui habite hors des murs de Paris (pour la plupart, à Orléans et à Nantes) pour un week-end chez nous, avec grand repas, soirée diapos ou vidéos de vacances, et brunch en ville le dimanche…comme tous les ans.

 

Bien entendu, on me prévient trois jours à l’avance, et c’est à moi que revient l’achat des courses et tous les préparatifs dans la maison. Heureusement que nous avons deux chambres d’amis! Mais la question qui m’angoissait le plus, et sur laquelle vous m’auriez été si précieuses, était celle du repas…

 

Malgré que je m’entende à merveille avec mon beau-frère et mes deux belle-soeurs, ce sont mes beau-parents qui me posent problème. Comme certaines d’entre vous le vivez tous les jours, la relation belle-fille belle-mère n’est pas la plus évidente.

 

Depuis le premier jour, ma belle-mère a toujours été aimable et  polie, mais je ne me suis jamais sentie tout à fait à l’aise. Je fais de mon mieux pour lui plaire, et j’ai ainsi décidé de faire de ce dîner une célébration en l’honneur d’Emilie (ma belle-mère).

 

En une après-midi, la maison a été nettoyée, les chambres prêtes, et les provisions faites. Je me sentais invincible! Me rappelant des allergies et préférences de chacun, j’avais concocté avec amour des petits plats délicieux.

 

Le jour J arrivé, toute la tribu dans notre salon prenait un apéritif de retrouvailles quand je remarque Emilie tordre le nez devant mes petits-fours (que j’avais payé une petite fortune): des mini brochettes de pruneaux et bacon, des vol-au-vents et des toasts au foie gras…alors merci l’ingratitude!

 

Un fois à table, tout le monde me félicite sur mon poulet au champagne et ma jardinière de légumes. J’avoue que moi-même je me suis épatée, surtout par mon soufflé saumon-courgette… Quel bonheur de voir toute la famille de Benjamin de bonne humeur et le ventre plein…tous, sauf une! Emilie, qui m’a toujours dit que le saumon et le poulet étaient ses préférés, n’avait pas touché à son assiette.

 

Je repars direction cuisine avec ma belle-soeur pour découvrir avec horreur qu’Emilie est devenue végétalienne!! Pas de poisson, pas de viande, pas d’oeufs…mais qu’est-ce que c’est que cette nouvelle mode à 74 ans!

 

Comme d’habitude, je suis la dernière informée, car Benjamin le savait mais n’a pas pensé à me le dire. Du coup, repas râté, belle-mère affamée et grincheuse, et week-end en famille gâché. Heureusement que mon amour de mari a repris les choses en main et a couru chez le traiteur pour ramener des mets végétaliens (qu’aucun d’entre nous n’a voulu toucher).

 

Alors, mesdames de la cuisine, qu’auriez-vous fait à ma place? Je suis sûre que vous auriez trouvé une solution in-extremis, mais le regard désabusé d’Emilie sur ma décoration et mes efforts pour faire de cette réception une réussite m’a laissé dégoûtée et dépitée.

steak (1)

Et vous, les filles, comment faites-vous? Avez-vous des astuces pour faire face à votre belle-mère? Tous commentaires sont les bienvenus!

Juliette, carnivore et fière de l’être…

Juliette, maman et femme comblée!

Très chers lecteurs et lectrices,

 

Ça y est! Je me lance enfin dans l’aventure palpitante qu’est le monde des blogueurs et blogueuses…et écris mes premières lignes aujourd’hui. Un peu parce que ma copine Véro m’a convaincu de l’effet thérapeutique de la chose, mais aussi beaucoup pour toucher d’autres femmes qui vivent une vie similaire à la mienne.

romeo et juliette (1)

Voilà, je m’appelle Juliette (merci Shakespeare! Ma mère était fan de cette tragédie, mais mes copains d’école l’étaient un peu moins) et je vis à Paris avec mon “Roméo” de mari, et mes deux petites merveilles: ma fille de 6 ans, Camille, et mon dernier petit bout de chou de 4 mois, Clément.

 famille (1)

Á 34 ans, je me considère plutôt chanceuse sur le plan familial: un amour de mari qui me bichonne et deux petits anges qui me font tourner en bourrique…donc j’ai tendance à me sentir plus jeune que je ne le suis… Ah! Pourvu que ça dure!

 

Benjamin, mon autre moitié, est mon héros des temps moderne: il travaille si dur à la BNP Paribas que je n’ai même pas besoin d’avoir un emploi…et non, c’est le luxe pour moi, malgré que je me sente coupable par moment, surtout quand je le vois tendu et stressé en fin de mois.

 

Pour tout vous dire, ma vie – comme la vôtre peut-être – suit un train-train quotidien qui me convient, mais me laisse sur les rotules le soir bien souvent.

 

Imaginez-vous un peu:

 

-lever 5 heures (ou plus tôt, c’est mon petit Clément qui fait la loi), je jongle entre biberon, couche et baby-grow…pour m’assurer à 6 heures que Benjamin est debout (moi qui pensais n’avoir que deux enfants à charge, lol!).

-S’ensuivent  le réveil et le petit-déjeuner de Camille, puis la course éfreinée à la maternelle, pour revenir chez moi avec Clément sous le bras….en réalisant que j’ai toujours mes pantoufles aux pieds!

-La journée, c’est ménage-shopping-copines, suivant un programme très serré….et dés 16 heures, rebelote: goûter, bain pour mes deux loustiques, pyjamas et moment câlin avec maman (qui pourrait déclarer forfait à tout instant).

-Le soir, mon “Roméo” arrive vers les 19h30 (de bonne humeur ou pas, c’est comme avec la roulette Russe!), et moi à mes fourneaux qui m’active pour concocter quelque chose de décent.

-Coucher vers 20h30 pour mes petits monstres, et un instant de répit pour nous deux…bref, autant vous dire que le temps de mes petits soins beauté est révolu depuis belle lurette!

 

Je sais, je sais…beaucoup d’entre vous doivent se dire “Mais sur quelle planète vit-elle celle-la? Ma vie est bien plus stressante et remplie que la sienne!”, dans ce cas-là, je vous salue bien bas! Tandis que d’autres se verront (ou plutôt se liront) en moi…Et oui, les mères au foyer ont aussi leur moment de lucidité!

 

Voilà juste un petit clin d’oeil de ma vie quotidienne…mais j’ai bien l’intention de vous en dire plus! Surtout sur mes astuces et conseils pour les tracas auxquels vous, mesdames, devez faire face tous les jours…faîtes-moi confiance, et suivez mes aventures pour que l’on s’entre-aide, les unes les autres!

 

Á très bientôt j’espère!

Juliette, qui a hâte de lire vos commentaires….