Vive le ski…sans les bobos!

Salut les copines (et les copains)!

 

Je regardais la télé l’autre jour, et je suis tombée sur Vidéo Gag, l’émission qui diffuse des vidéos de gadins et autres situations comiques. Ce sont surtout des vidéos de vacances en famille, et ça me fait toujours autant rire!

 

L’une d’entre elles se passait aux sports d’hiver, et soudain, il m’est revenu une petite anecdote que je voulais partager avec vous…

 

Il y a deux ans, je suis allée faire du ski pour la première fois de ma vie (et la dernière, croyez-moi). Je sais, 32 ans, c’est un peu tardif pour un baptème de neige…mais quand j’étais plus jeune, ma famille était plus pantouflarde, à la campagne au coin du feu, ou à visiter les châteaux de la Loire.

 

Bref, mon “Roméo” de mari avait tout organisé pour moi: Camille chez mes parents (Clément n’était pas encore un embryon à l’époque, lol!), les bagages tout prêts, les achats de dernière minute faits (parka, salopette de ski, doudoune, après-ski…etc), j’étais la femme comblée!

 

Nous voilà partis direction Chamonix, lorsque je me rends compte de la folie de la chose… Chamonix, le QG des skieurs pro! Et moi, priant que l’art de skier me vienne naturellement… Benjamin me rassure tout de suite en me disant qu’il y a des pistes vertes pour les débutantes comme moi (moyenne d’âge, 6 ans je devine).

 

Une fois arrivée, plus de craintes, l’aventure des glaces commençait! Dés le premier essayage des chaussures et des skis, la peur me reprend: zut, quelle moviette je suis! Tant pis, on continu comme si de rien n’était…

 

Refusant la piste verte, j’avais décidé de tenter ma chance sur la piste bleue qui était bien moins encombrée par les écoles de ski ou les super doués du mono ou du ski-blade… Avec courage, j’écoute Benjamin qui me donne les dernières directives, et hop! Je me lance…

 

chute ski (1)

8 minutes plus tard, les secouristes me ligotent sur un brancard, en route pour les urgences…Benjamin sur ma droite me regarde, tout ému…et lorsque les ambulanciers nous demandent d’où nous venons, ils roulent des yeux au mot “Paris” (je n’ai jamais compris pourquoi les parisiens avaient une telle réputation), mais quand ils apprennent que c’étaient MA première tentative sur neige, impossible de garder leur sérieux: les trois ambulanciers s’en donnent à plein coeur, et moi je meurs de honte.

 

Depuis, la seule fois que je touche de la neige dans l’année, c’est pour faire un bonhomme dans le jardin avec Camille, ou  une bataille de boule de neige avec Benjamin pour la faire rire.

 

Mesdames les sportives d’hiver, ou les amatrices en herbe, un petit conseil, ne jamais mentionner votre provenance au risque de causer l’hilarité de toute une communité (à ma sortie de l’hôpital, tout le monde savait qui j’étais et la stupidité de mon accident…même à l’hôtel!). Paris, je t’aime?? Mais pas au-delà du périphérique, lol!

 

Si tout comme moi il vous est arrivé des bêtises de la sorte, alors commentez, et on pourra former un club: “le club des chèvres”.

 

Á plus, les copines!

Juliette, la reine des neiges (lol!)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>